Accès rapide : Aller au contenu |  Aller au menu |  Plan du site |  Texte seul  |  Contact | 
Châteaubriant écologiste et solidaire

Notre liste est une alternative sérieuse à la politique locale

Accueil > Libre expression > Promesses et mémoire ...

Promesses et mémoire ...

Rue des Oubliettes et Impasse des Promesses

Mis en ligne le jeudi 12 mars 2020

Il y a plein de belles choses qui se promettent en période d’élection municipale. Merveille ! Le candidat Alain Hunault est le spécialiste des promesses, pour faire plaisir à tout le monde et après …il fait ce qu’il veut ! Ressortons donc les programmes..

Trottoirs
En 2001 le document électoral de l’équipe d’Alain Hunault promettait en page 4 de : « contrôler en permanence l’état des trottoirs et des routes afin d’éviter, notamment aux personnes âgées, de se blesser ». Mais en 2020 il y a, par exemple dans la rue Louis Aubin, une quasi-octogénaire qui ne se déplace qu’avec une canne blanche et, juste devant sa porte, le trottoir est cassé ! Les demandes répétées des voisins sont restées sans effet.

Associations

En 2001 le document électoral de l’équipe d’Alain Hunault entendait, en page 4, « créer un service administratif gratuit pour toutes les associations afin que leurs dirigeants puissent trouver à tout moment une personne pouvant leur rendre un service tel que taper un courrier urgent (…). Un guichet des associations sera donc ouvert gratuitement à la mairie ». Mais en 2020 il est toujours Rue des Oubliettes.

Foyer pour les jeunes

En 2001, en page 7, il était question d’un foyer pour les jeunes, « un lieu de rencontre ». En 2020, toujours rien !

Reférendum

En 2001 le document électoral de l’équipe d’Alain Hunault entendait, en page 7 « recourir au référendum local sur des questions importantes à commencer par les grandes réalisations. En effet, si des investissements ne sont pas contestables dans leur utilité, leur réalisation et leur implantation laissent parfois à désirer ». Encore une promesse qui a fait pschiittt par exemple pour l’aménagement de la Place de La Motte !

 Maison du Sport

En 2008 en page 9, il était prévu une « Maison du Sport » (pas faite mais promise à nouveau en 2020 !)

 Navettes

En 2014, en page 3, il était promis la création « de navettes écologiques entre gare, collèges et lycées, centre-ville, commerces, hôpital, zones d’activités ». Six ans plus tard le C’Bus est en place depuis le 24 février 2020, avec des horaires plus adaptés mais en oubliant collèges et lycées et zones d’activités (et le resto du cœur !)

Bus intercommunal

Toujours en page 3 il était promis de créer un service de bus intercommunal. Il éoù ?

Tram-train

Le programme disait « baisser le tarif du tram-train ». Six ans plus tard ce n’est pas fait mais c’est promis !

Promenade

« Nous organiserons une promenade paysagère du parc naturel de Chécheux jusqu’à Béré » (page 4) . Il y a d’ailleurs eu une annonce en fanfare au conseil municipal du 28 mai 2014 avec décision d’avoir recours à un programmiste. Mais celui-ci, peut-être, s’est noyé dans la Chère et dans le flot des promesses vaseuses …

Plan lumière

En page 5 du programme de 2014 il était promis de « mettre en valeur le patrimoine du centre-ville par un plan-lumière approprié ». Bonne idée, renouvelée en 2020

Chapelle

En page 5 du programme 2014 on pouvait lire : « Restaurer l’ancienne chapelle de l’hôpital pour en faire un lieu d’expositions et une salle dédiée aux associations ». Bien sûr rien n’a été fait ! C’est promis à partir de 2020, mais plus pour les associations

Maison médicale de santé

En page 7, on pouvait lire : « réaliser une maison médicale de santé pluridisciplinaire ». On n’a rien vu encore sauf des soucis entre le Centre Hospitalier et les médecins libéraux. Mais c’est une promesse pour 2021 ou 2022.

Aire d’athlétisme

En page 8 il était promis « une aire d’athlétisme ». En 2020 rien, sauf dans les promesses 2020 du candidat Hunault.

Toujours en 2014 en pages 8 et 9 le programme parlait de « un Pass Découverte MultiSport intergénérationnel » - et une « Carte Jeunes permettant un accès à tarif réduit pour un panel d’activités ». Cela faisait écho à la « carte-pass » promise en page 6 du programme de 2001. Cause toujours, on n’a rien vu de cela !

Formations

En page 11, il était question de « construire une école de Centre ville ». Dans la Rue des Oubliettes ? Il était question de « nouvelles formations post-bac : numérique, gestion, environnement, maîtrise des énergies ». En 2020 il n’est plus du tout question d’une école de centre-ville mais il est promis un « accueil de formations de l’enseignement supérieur IUT, Bac+1, Bac+2, licence » et « un campus connecté ». On peut rêver mais la décision ne dépend pas de la ville ...

Très haut débit

En 2008, page 11, il était prévu « le raccordement des établissements scolaires au Très Haut débit ». Ce n’est pas fait. En 2020, le programme de M. Hunault promet « le très haut débit pour tous ». Mazette ! Ce serait un saut olympique ! Faut-il rappeler que le Département avait fait des propositions aux intercommunalités, il y a deux ans, pour les zones industrielles et pour des quartiers d’habitation. Et c’était gratuit. Mais la Com’Com’ n’a pas répondu, préférant travailler avec la Région et avec Gigalis. Résultat : Gigalis a équipé quelques zones industrielles mais le coût du raccordement est prohibitif pour de nombreuses petites entreprises. Alors la Com’Com’, enfin, accepte la proposition du Département. Deux ans de perdu.

Cuisine centrale

Toujours 2014 en page 11, il était envisagé de « créer une cuisine centrale intercommunale s’appuyant sur des approvisionnements auprès des agriculteurs locaux ». L’étude aurait coûté 30 000 € mais rien n’a été réalisé.

Multi-accueil

En page 13 du même programme de 2014, il y avait une floppée de promesses : « un troisième multi-accueil pour la petite enfance dans le quartier de la Borderie » - « une nouvelle résidence-domicile-services à proximité du centre-ville pour les aînés » - Rien n’est réalisé, sauf une nouvelle inscription dans le programme de 2020

Logements

Et encore : « de nouveaux logements sociaux intergénérationnels » … Ah oui, toujours dans la Rue des Oubliettes ? Cette rue devient l’impasse des Promesses, voie sans issue !

Repas à domicile

Et encore « un service de portage de repas à domicile » Il était aussi promis en page 5 du programme de 2001. La route est longue, le repas doit être froid.

Et toujours page 13 du programme 2014 , « proposer en centre-ville un espace intergénérationnel d’animations ». Six ans plus tard, il n’y a rien de ce type !

 Nous et les autres

Le programme Hunault 2020 c’est beaucoup du réchauffé et du « je demande aux autres » :

- du réchauffé  : on remet en 2020 ce qu’on a promis et non réalisé depuis 2001. C’est facile de promettre ! Une nouveauté quand même : le programme 2020 prévoit « des Afterworks dans des lieux atypiques » mais il n’a pas prévu un service de traduction ! C’est sûr que les personnes âgées savent ce qu’est un Afterwork ? Vous en faites pas, suffit d’aller se renseigner dans un « espace de micro-working » !

Et le programme demande :
- au Département : voirie, très haut débit
- à la Région : Tram-Train, C’bus
- à l’Education Nationale : formations
- à l’hôpital : maison de santé
- à Habitat 44 : rénovation d’immeubles.
- à la Com’Com’ : l’OPAH, les vélos électriques, la patinoire, les déchets ménagers, etc.

Au vu de son programme, la liste d’Alain Hunault ne s’intéresse à l’intercommunalité que pour ce qu’elle apporte à la ville.Le 21 décembre 2007 était prévue une coopération avec les pays de Vitré et Fougères. Mais rien n’a été réalisé.

 Double-sens électoral

C’est chouette les élections ! Depuis des années l’association Véli-Vélo demande que les rues à sens unique sont empruntables par les vélos, dans les deux sens, comme la loi l’autorise. C’était non et non de la part du maire et, surprise !, en page 9 du programme 2020 on lit « Double-sens cyclables dans les rues en sens unique du centre-ville » et même « gravage gratuit des vélos » en piquant l’idée à l’association Véli-Vélo !

Source : B.Poiraud - Journal La Mée du 11 mars 2020