Accès rapide : Aller au contenu |  Aller au menu |  Plan du site |  Texte seul  |  Contact | 
Châteaubriant écologiste et solidaire

Notre liste est une alternative sérieuse à la politique locale

Accueil > Libre expression > Les zappropriations de M. Hunault

Les zappropriations de M. Hunault

Mis en ligne le mercredi 11 mars 2020

En janvier 2016, les élus de La voie citoyenne écrivaient à propos des vœux de la municipalité : « les initiatives communales, intercommunales, départementales et associatives sont mélangées comme si toutes étaient des actions de la municipalité ; monsieur Hunault s’approprie tout ».

La lecture du bilan-programme de sa liste pour la prochaine élection municipale nous laisse exactement la même impression. Nombre d’équipements et actions réalisés ces dernières années sont en effet présentés comme étant de la responsabilité de la municipalité alors qu’il n’en est rien.

Les exemples les plus nombreux concernent la communauté de communes : stations de location de vélos électriques, maison de la justice et du droit, maison des aidants, maison de l’enfant, guichet unique, patinoire... Rien n’indique que ces équipements sont financés uniquement par l’intercommunalité et non par la Ville.
Certes, il est parfois question de partenariat : à propos du C’Bus, de la maison de la mobilité, des boutiques test. Mais ce partenariat n’existe pas, la communauté de communes supporte seule ou avec la Région le coût de ces actions.

Monsieur Hunault s’approprie également la future rénovation de la ligne ferroviaire Châteaubriant-Retiers, oubliant la mobilisation continue des adhérents de l’ACCRET (Association Citoyenne Châteaubriant-Rennes en Train). Il s’attribue aussi la rénovation prévue du collège de la Ville aux Roses, décidée par le Conseil départemental

La supercherie est à son comble concernant le volet santé : une page entière, titrée « notre bilan : un renforcement du pôle santé de Choisel », est consacrée à l’activité et aux équipements de l’hôpital. Alors qu’à Châteaubriant comme ailleurs, le fonctionnement de l’hôpital n’est pas de la compétence de la municipalité. Même la certification obtenue récemment par la clinique Sainte Marie fait l’objet d’une vignette illustrée ! En plus de ses divers mandats, monsieur Hunault superviserait-il l’organisation des soins à la clinique ? Sans doute exclusivement préoccupé de montrer l’étendue de ses pouvoirs, il en oublie aussi de citer la Région, gouvernée par son amie politique madame Morançais, qui financera la reconstruction de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers.

Selon nous, cette présentation confuse et inexacte est la marque d’un manque de respect pour l’Etat et les diverses collectivités qui investissent et font fonctionner des équipements à Châteaubriant. Que peuvent bien penser les élus des autres communes de l’intercommunalité en voyant leurs réflexions, leur travail et leurs réalisations confisqués par M. Hunault pour être réélu ?

Cette façon de faire campagne ne révèle-t-elle pas surtout un manque de respect pour les castelbriantais, considérés non comme des citoyens capables de discernement mais comme des enfants... à qui l’on ment ?

La liste Châteaubriant écologiste et solidaire
Le 10 mars 2020