Accès rapide : Aller au contenu |  Aller au menu |  Plan du site |  Texte seul  |  Contact | 
Châteaubriant écologiste et solidaire

Notre liste est une alternative sérieuse à la politique locale

Accueil > Libre expression > Il n’est pas aisé de se déplacer en velo à Châteaubriant

Il n’est pas aisé de se déplacer en velo à Châteaubriant

Mis en ligne le dimanche 23 février 2020

En janvier 2019, la Voie Citoyenne écrivait à propos du Plan Global de Déplacement : Tout reste à faire

Le document soumis à l’approbation du conseil municipal en décembre 2018 présentait de nombreuses faiblesses. Ce plan global de déplacement est en fait un "schéma de principe " avec des objectifs beaucoup trop généraux. Maintenant, comment passer des principes à l’engagement ? Avec qui sera travaillée la suite et dans quel délai ? Aujourd’hui ces questions se posent toujours.

L’enquête conduite par la FUB avec une forte participation des habitants rappelle cruellement qu’il faut sortir des principes généraux si on veut promouvoir l’usage du vélo et permettre aux habitants de le pratiquer en toute sécurité. Il n’est pas aisé de se déplacer en vélo à Châteaubriant, la peinture de chevrons sur l’asphalte pendant l’été 2019 n’y change rien. Les chicanes, le mauvais état des chaussées, les ralentisseurs sont considérés inconfortables par les cyclistes. La circulation sur les ronds-points est dangereuse. Les équipements couteux et inutiles comme le chemin bétonné à Choisel, les aménagements ratés comme la rue des 27 Otages avec une seule piste cyclable sont dénoncés.

Pendant cette enquête, les habitants ont fait des propositions pertinentes.

Nous retenons deux axes essentiels :

  • Le partage harmonieux de la voirie du centre-ville entre piétons, cyclistes et automobilistes.
  • Des aménagements spécifiques pour faciliter les trajets du quotidien à pied, à vélo ou en fauteuil. Ainsi, les castelbriantais pourront se rendre à l’école, au travail, faire leurs courses et se promener en toute sécurité.

Nous pensons qu’un véritable partenariat doit s’établir avec l’association Véli-vélo, les associations de personnes en situation de handicap, les habitants d’une façon générale pour établir ensemble une stratégie de développement d’aménagements cyclables et plus généralement un plan de mobilités douces.

le 16 févier 2020
Expression de la liste Châteaubriant écologiste et solidaire pour une publication sur le journal Ouest France